1. Alumni de l'ULB
  2. FR
  3. Alumni
  4. Instantanés

Laura Vanopdenbosch : "Frottez-vous à d'autres réalités"

Prénom : Laura
Nom : Vanopdenbosch
Formation : Master en biochimie et biologie moléculaire et cellulaire
Années de formation : 2011-2016
Fonction actuelle : responsable de projets relatifs à la protection de la faune et la flore subaquatique dans l’ONG internationale Innoceana au Costa Rica
  • Quel rêve de « carrière » aviez-vous lorsque vous avez choisi vos études?
Je voulais d’abord être avocate, et cela dès mon plus jeune âge… bien avant de choisir mes études, donc ! Finalement, je me suis orientée vers les sciences et plus particulièrement la biologie. J’ai donc choisi la biologie moléculaire, cellulaire et la biochimie ; des études que j’ai adorées… avec un objectif très clair : être scientifique, chercheuse, faire un doctorat, puis un post-doctorat et m’engager dans cette voie-là pleinement.
  • Quel parcours avez-vous réalisé finalement ?
Suite à ma formation initiale, j’ai fait mon stage à Yale où l’on m’a proposé de faire un doctorat. Il se fait que je me sentais mal à l’aise avec l’aspect hyper-compétitif de la recherche aux États-Unis. Je suis donc revenue à l’ULB où j’ai fait un mémoire à Erasme sur l’implication d’une protéine dans l’addiction à la cocaïne chez les souris. J’envisageais alors de faire ce fameux doctorat, et je suis partie en voyage - théoriquement pour sept mois -, avant d’attaquer celui-ci... Finalement, j’ai voyagé durant 3 ans autour du monde ! j’ai appris la plongée sous-marine et j’ai obtenu mon brevet de plongée « Dive Master ».
Après quelques questionnements intérieurs, j’ai su que je voulais travailler dans le milieu océanique et à sa protection, mais pas spécialement dans un labo. J’ai donc choisi de m'engager avec l’ONG Innoceana, il y a 4 mois. Dans ma branche certes, mais loin de la recherche fondamentale. Depuis lors je travaille, à titre bénévole actuellement, sur Caño island, une île au Costa Rica où je suis responsable de la coordination des projets qui concernent la préservation de la faune et la flore sous-marine.
  • Quels sont les conseils que vous donneriez à de jeunes diplômés ?
Faites le premier pas et offrez-vous d’autres perspectives, d’autres horizons que ceux entraperçus initialement en s’engageant dans les études… Frottez-vous à d’autres réalités aussi en allant voir ailleurs. Osez sortir de votre zone de confort, celle qu’offre un beau diplôme ! Trouvez-vous et engagez-vous sur la voie qui vous semble la plus évidente ensuite.
Mis à jour le 15 novembre 2019